Comment sécuriser ses comptes en ligne pour éviter tout piratage ?

Glassten » Informatique » Comment sécuriser ses comptes en ligne pour éviter tout piratage ?
Comment sécuriser ses comptes en ligne pour éviter tout piratage ?

Sécuriser ses comptes en ligne apparaît désormais comme une préoccupation de première nécessité. Ceci, due à l’importance des données stockées dans ses comptes ainsi qu’à la croissance du taux des attaques cybercriminelles. Vous possédez plusieurs comptes en ligne et souhaitez les protéger contre les pirates et hackers ? Parfait ! Découvrez ici comment procéder

Renforcer le mystère autour de vos mots de passe

La première astuce pour sécuriser vos comptes en ligne est de faire un gros effort sur la question de mot de passe. Ce qu’il faut avant tout savoir, c’est qu’il n’est d’aucune prudence d’utiliser le même mot de passe pour tous vos comptes en ligne. En effet, dès lors que ce seul mot de passe sera trouvé par un hacker en ligne, tous vos comptes seront exposés. Il est donc important de varier vos mots de passe. Mais à chaque fois, il faut veiller à choisir un code complexe qui soit difficile à deviner. Ainsi, les mots de passe basiques comme les successions de chiffres, les dates d’anniversaires, le nom de famille ou le prénom d’un enfant sont à éviter. Et tenez-vous tranquille, vous n’êtes pas obligés de les mémoriser. Il existe des serveurs tels que Keepass, ID Protection et True Key qui se chargeront de les mémoriser à votre place. Ces gestionnaires de mot de passe sont de vrais alliés de sécurité. Ceci dit, si vous souhaitez avoir d’amples informations sur la sécurité en ligne, rendez-vous sur https://jesuispirate.com et le tour est joué.

sécuriser vos comptes en ligne

Activer la double authentification

Le renforcement du mystère autour des mots de passe n’est pas l’ultime façon de sécuriser son compte en ligne. A cela doit s’ajouter d’autres moyens comme la technique d’authentification à deux facteurs. C’est une technique supplémentaire de sécurisation pour coincer les pirates. Elle vous envoie une alerte à chaque fois qu’un nouvel appareil est utilisé pour accéder à votre compte. Cette alerte vient sous forme d’un code de confirmation que vous recevrez via SMS. Dans le cas où il s’agira de vous, vous n’aurez qu’à taper le code et la procédure sera validée. Mais si ce n’est pas vous, vous comprendrez qu’un individu a essayé d’accéder à votre compte. Cette alerte vous permettra de bloquer cette tentative d’accès et de renouveler votre mot de passe. Cependant, la double authentification peut vous paraître ennuyeuse. Ce qui est compréhensible mais ne vous abstenez pas. Car il est préférable de perdre quelques secondes supplémentaires pour accéder à son compte que prendre le risque de se faire pirater.

Mettre en place un logiciel de blocage du courrier

L’un des moyens d’assurer la sécurité en ligne de vos comptes est d’installer sur votre ordinateur un logiciel de blocage du courrier. Il assure votre sécurité en préservant votre compte des messages électroniques indésirables. En effet, bien que la plupart de ces messages soient envoyés pour des buts commerciaux, certains d’entre eux peuvent être utilisés par des personnes malveillantes pour vous pirater. C’est le cas des courriels frauduleux qui contiennent des vers, des virus et des logiciels d’espionnage. Lesquels, permettent aux pirates d’avoir accès à vos coordonnées bancaires ou d’utiliser votre compte à des fins illégales. Les logiciels de blocage du courrier agissent en empêchant ces messages, dits indésirables, d’atteindre directement vos comptes. De plus, dans le cas de logiciels efficaces comme Spamfighter, cleanfox et Spamcombat, vous pourrez régler les paramètres de sorte à pouvoir lire ces messages sans aucun risque de vous faire pirater. Il vous suffira de désactiver la prévisualisation et vous verrez vos messages sous forme de texte brut sécurisé.

A retenir que chacune des astuces développées vous assure la sécurité en ligne de vos comptes. Mais pour une sécurité solide, il est recommandé de les employer toutes à la fois. 

fdgfgfdg dgsd